Demande de Renseignements :  06 02 35 81 41
Balade, randonnée montagne et raquette à neige Ariège

le dahu ariégeois

Confinement du sportif, des conséquences inattendues.

La période du Covid-19 et l’état d’urgence a marqué beaucoup de personnes. Du jour au lendemain, des personnes se sont retrouvées confinées chez elles sans pouvoir faire d’activité sportive en pleine nature, avec des déplacements restreints, sans voir leurs proches et leurs amis. Une rupture sociale qui aura des conséquences à long terme.

Recommandations du Dahu Ariégeois pour la reprise du sport après le confinement.

Nous savons très bien que les activités sportives réduisent l’anxiété et le stress et la dépression. Le sport stimule la production de neurotransmetteurs, ces bénéfices vont améliorer le mental et à long terme le bien-être.

Je tiens particulièrement à mettre en garde sur la reprise des activités pour les sportifs les plus régulés.

Ces personnes en général s’entraînent en vue d’un où des objectifs « compétitions, challenges », ce qui implique la mise en place d’un plan d’entraînement rigoureux. Du jour au lendemain, ces sportifs se retrouvent confinés avec un arrêt partiel ou total d’activité pendant de 2 à 3 mois. L’adaptation de l’activité sportive à la maison n’est pas aussi riche et productive que sur une activité en plein air. Ces sportifs voient leur performance en régression et une éventuelle prise de poids.
Le stress du sportif vient se rajouter sur l’anxiété de cette période exceptionnelle d’état et aux complications sociales. (perte emplois, perte d’un proche, séparation, perte d’argent…)

Activité sportive confinement covid 19

Ce niveau de stress peut être déclencheur de blessure sportive.
Quand les facteurs psychologiques et de stress sont élevés, c’est l’effet inverse. La reprise ou le régime de l’entraînement doit être adapté 
Je vous conseils de faire un reprise avec un professionnels.

Notre agence propose des stages de perfectionnement, initiation en trail et préparation mental

Le témoignage accablant d’une sportive confiné sur Toulouse

Au travers de ma structure ” Le Dahu Ariégeois “, j’accueille des sportifs qui viennent se perfectionner sur la course en montagne. Ces sportifs ont des niveaux et des attentes complètement différentes. Certaines personnes recherchent la découverte du trail alors que les plus sportifs souhaitent se perfectionner et optimiser leur entraînement. Souvent, c’est une saison de trail bien chargé comme l’UTMB, la diagonale des fous, les Templiers,…
Avec plus de 11 ans d’expérience en tant que coach sportif en trail, je suis très attentif aux demandes de mes clients pour leur prodiguer les conseils les plus adaptés. Je suis vigilant aussi sur leur êta de forme physique et leur bien-être.

J’ai la chance d’avoir des nouvelles de Barbara une toulousaine qui profite à chaque occasion d’arpenter la montagne et de s’oxygéner. Comme tous les Français et les sportifs, Barbara s’est retrouvé confiné chez elle 

Voici son retour de la période confinement avec un ressenti très intéressant et inattendue. 

    • Merci Barbara D pour ces photos et cette interview très riche.

Comment avez-vous vécu le confinement ?

Dès les annonces du gouvernement, mon entreprise m’a placé en télétravail. Du jour au lendemain, je suis passée de 8h de travail en open space avec 40 personnes à seule chez moi sur un bureau de fortune dans un petit coin de ma chambre.

      Le début du confinement a été plutôt difficile que ce soit d’un point de vue organisationnel ou émotionnel. 
Je n’ai ressenti aucune peur du virus mais plutôt une peur de l’exclusion et du manque de liberté. Très vite, je me suis adaptée à ce nouveau mode de vie. J’ai coupé l’accès aux médias trop anxiogènes et me suis concentrée sur un mode de vie sain et serein en essayant de trouver du positif dans cette situation inédite.

Comment vous êtes vous organisé pour maintenir votre forme physique ?

Depuis quelques années, je m’inscris dans une routine sportive alliant fitness, musculation et course à pied. J’ai continué mes routines fitness à la maison grâce aux nombreuses propositions que j’ai puisées des réseaux sociaux (séances de sport en live proposées par décathlon activités ou des entreprises régionales notamment).

J’ai continué mes sorties courses à pied hebdomadaires en respectant les mesures sanitaires. J’ai d’ailleurs décidé d’allier l’utile à l’agréable en privilégiant le canicross (balade du chien et entrainement running afin de limiter les sorties).

J’ai continué d’avoir une alimentation basée sur les produits non transformés, locaux et de saison avec un focus sur les aliments « santé » mais « réconfortants » (fraises notamment, c’est de saison).

confinement activité sportive

Quelles sont les premières choses que vous avez faites en sortant du confinement. ?

J’ai d’ores et déjà demandé 2 semaines de congés payés à mon employeur afin de me confiner encore plus (blague) et me rendre dans les montagnes proches de chez moi afin de prendre un bon bol d’air pur, revoir cette nature sauvage qui a bien profité de notre absence reprendre mes entraînements pour les événements sportifs qui vont s’enchaîner à la rentrée. Pourquoi pas m’offrir une belle sortie trail avec le Dahu Ariégeois afin d’optimiser mes performances mais aussi échanger sur de nombreux sujets et accompagner les entreprises locales dans le redémarrage de leur activité.

Qu’est ce qui a changé en vous ?

Je vis nettement mieux la solitude et ressens moins le besoin d’être entourée constamment. Je rends le moment présent plus attractif et je ne me projette pas sur un futur incertain.

J’ai décidé de me recentrer en pratiquant la méditation et le yoga. Savoir prendre du recul, du lâcher prise c’est mieux pour tout le monde. Au plus, on est bien dans sa tête au plus on est bénéfique pour les autres.

J’ai pu constater aussi qu’il suffisait de peu pour que la nature reprenne ses droits et que la situation de la planète s’améliore. Je vais donc augmenter mon action en matière d’éco-citoyenneté (recyclage, consommation utile et responsable, troc, …). 

Toutefois, ma vision des autres a été détériorée. Les relations humaines sont compliquées depuis la fin de ce confinement et d’ailleurs elles l’étaient déjà pendant le confinement.

Certaines personnes ont montré leur égocentrisme, leur manque d’empathie et de respect d’autrui qu’ils soient citoyens, dirigeants ou chefs d’état. Parfois, je m’égare dans le négativisme en pensant que cette crise n’aura pas servie de leçon.

Je dois avouer qu’à cette heure, je n’imagine pas reprendre ma voiture pour m’agglutiner dans les bouchons, prendre les transports en commun pour me perdre dans une foule stressée et sortir dans des lieux publics remplis de bruits parfois de fumée.

Comment envisagez-vous votre été ?

Pour le moment, je n’envisage rien !
Nous ne savons pas ce que nous réserve l’avenir alors je me contente de mon présent.